Bernard Thévenet, le tombeur du cannibale

Il y a quarante ans, la planète vélo a tremblé sur les pentes de Pra-loup, un après-midi de juillet, quand Eddy Merckx a perdu pour toujours un maillot jaune qu’on croyait éternellement sien. Bernard Thévenet le dit lui-même, il a emporté d’autres victoires que le Tour de France 1975 et sa fameuse 15ème étape. Cependant, en France comme ailleurs, ce moment crucial de l’histoire du vélo a fait de notre sympathique Bourguignon, le tombeur du Cannibale. En plongeant dans les archives de la télévision et dans la mémoire des acteurs de ce cyclisme devenu mythique, ce documentaire nous fait revivre une époque autant qu’une carrière, avec les hauts et les bas de celle-ci, servi par l’humour et la chaleur de Bernard Thévenet comme de ses proches, coéquipiers, mécano, adversaires ou journalistes. De la ferme des origines à la gloire des Champs-Élysées, du laborieux exercice du métier à la joyeuse équipée d’un Thévenet devenu cyclotouriste, il nous raconte avant tout une histoire où s’incarnent la volonté, la passion et l’amitié. Bernard Thévenet, le tombeur du cannibale – 2015 – extrait. © France Télévisions / Les Films du Zèbre – 2015 Durée : 52 minutes Écriture : Laurent Cadoux Réalisation : Laurent Cadoux Production : Yves...

Les demoiselles de Dillon

Il existe à Fort-de-France, sur quelques hectares autrefois dédiés à la canne et au rhum, une cité HLM où les femmes sont largement majoritaires. Ce film explore ce territoire, pour faire le portrait de ses habitantes et apporter un éclairage sur la structure familiale antillaise d’hier à aujourd’hui. Les Demoiselles de Dillon – 2012 – extrait. © Zombi Films / France Télévisions – 2012 Durée : 52 minutes Avec la participation du Ministère des Outre-mer, de la Région Martinique, de l’Acsé – Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances – Fonds Images de la Diversité Écriture: Laurent Cadoux & Iris Omont Réalisation : Laurent Cadoux Production : Anaïs...

Ninety Perrinon Street

Imaginez ici une maison de ville, toute simple, avec son petit balcon avancé sur la rue. Voyez-la, phare isolé entre trois terrains vagues, qui annoncent sa destruction prochaine, victime nécessaire de la métamorphose d’une ville autrefois cœur de son monde et qui lutte à présent contre la désaffection. Imaginez à chaque étage, sur trois niveaux, un studio d’enregistrement ou une salle de répétition. Hasard et nécessité ont conduit des musiciens parmi les plus talentueux de la Martinique à s’installer dans cette vieille bâtisse de brique, pour réinvestir la ville et « y planter des graines de musique », comme ils disent. Rester ici pour vivre et travailler est un choix qui n’a rien d’anodin pour un créateur. Et c’est à un aller-retour permanent entre la transcendance de la création musicale et l’ancrage historique et social de cette création que nous vous invitons. Ninety Perrinon Street – 2011 – extrait. Ecriture : Laurent Cadoux Réalisation : Laurent Cadoux Production : Anaïs...

Jodel-Robin, la saga des avionneurs

On parle parfois de famille d’avions, mais sait-on qu’il est aussi des familles d’avionneurs ? L’histoire des avions Jodel-Robin, c’est à la fois l’histoire universelle des PME familiales et une page majeure de l’histoire de l’aviation. © Zombi Films / France Télévisions – 2010 Durée : 52 minutes Avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’Image animée Avec le soutien de la Région Bourgogne Auteur-réalisateur : Laurent Cadoux Productrice : Anaïs...

Terres Sainville

Le quartier des Terres-Sainville a été le premier et longtemps le seul faubourg de Fort-de-France. À partir de 1920, la municipalité de la nouvelle capitale de la Martinique entreprend d’urbaniser ce marais où les sinistrés de la montagne Pelée avaient trouvé refuge. On aligne alors les cases et remblaie les rues de ce qui devient un quartier d’ouvriers, d’artisans et de djobeurs. Pendant un demi-siècle, un petit peuple nègre, mais aussi chinois ou hindou, y trouvera les moyens d’une émancipation que les mulâtres avaient déjà conquise un siècle plus tôt à St Pierre ou au cœur de Fort-de-France. Aux Terres-Sainville, d’hier à aujourd’hui, des populations variées par l’origine et la condition ont cohabité et cohabitent encore. Les uns trouvant dans l’administration, le petit commerce ou l’artisanat, le levier de leur ascension sociale, les autres survivant dans ce quartier populaire où l’ascenseur social ne marche plus si bien, en particulier pour les nouvelles populations d’origine étrangère Terres Sainville – 2009 – extrait. ©France Télévisions/Zombi/2009 – 52’ Une coproduction Zombi / RFO Avec la participation du Centre National de la Cinématographie Avec le soutien de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances – l’Acsé – Fonds Images de la diversité CNC – Fonds Images de la diversité Ce film est réalisé dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale Avec le soutien de la Ville de Fort-de-France, de l’Etat et du GIP – Grand Projet de Ville (programme 2009) Avec la participation du Ministère chargé de l’Outre-Mer Auteur-réalisateur : Laurent Cadoux Production : Anaïs Vita Montage : Iris...

Trénelle-Citron

Trenelle-Citron est l’un des quartiers les plus populaires sur les hauteurs de Fort-de-France à la Martinique. Trenelle- Citron c’est le résultat d’une histoire faite de luttes et d’inventivité contre la pauvreté et pour une économie de survie, contre un système foncier inadapté et pour le droit à habiter. Il y a là une profondeur humaine et dramatique souvent, dont le « Texaco » de Patrick Chamoiseau parvient magistralement à donner l’ampleur. Ce documentaire c’est une quête. Celle de la liberté de (sur)vivre et, bien entendu, d’habiter, en tant qu’elle s’exprime dans la conquête de « L’En-ville » et dans l’invention des quartiers et de leurs usages. Par l’histoire et le devenir de ces quartiers, on pourra toucher à l’histoire d’une autre construction, celle d’un pays et de son peuple, obligé pour survivre de puiser dans les ressources de son imaginaire, par son incroyable capacité à adapter le réel à son projet… d’exister. Trénelle-Citron – 2007 – extrait 52 minutes Zarafa Films – France Télévision...

Le Petit Monde de l’Abbé Deschamp

À Auxerre, à quelques pâtés de maisons de chez moi, dans le stade de l’Abbé Deschamps, un club de football a grandit lentement, en cent ans. Ce club de patronage est devenu un grand club, titulaire d’un rare doublé coupe et championnat en 1996. Lorsque je suis allé voir Guy Roux, l’emblématique et charismatique entraineur du club, en lui disant que je voulais faire un documentaire ici, dans mon jardin d’enfance en somme, il m’a autorisé à faire le film que je voulais du moment que je n’emmerde pas son équipe première. Alors j’ai regardé autour de ce que tout le monde regardait. Et j’ai vu des centaines de bénévoles qui s’affairaient par amour du club en sécurisant le stade ou en vendant des frites ou des sandwichs. Ce film leur est consacré. Il tourne le dos à la pelouse des pros et se concentre sur ces bénévoles de l’ombre, sans lesquels le club n’aurait jamais connu cette lumière. Il se concentre sur les petits moments de vie de ce petit monde qui, à l’Abbé Deschamps ou sur un terrain de campagne, cultive l’art d’aimer le foot et leur région comme on aime son jardin, en semant pour récolter. 52 minutes JFR Productions – France Télévision...