Paysages protégés en Ile de France

Mission photographique pour la DRIEE Ile de France

En 2012, je venais de quitter la Martinique pour m’installer à Bordeaux, un peu par hasard.

Par chance, mon travail photographique en Martinique était connu d’un cadre de la DRIEE d’Ile de France et je fus sollicité pour une commande portant sur les sites protégés par la loi de 1930. Je connaissait plutôt bien Paris intra-muros, mais là je fut envoyé vers l’inconnu puisque sur 40 sites les ¾ étaient situé dans la petite couronne.

Ce fut un bonheur, excepté le funeste soir de juin 2014 où je me fis voler tout mon matériel de prise de vue dans le TGV qui devait me ramener à Bordeaux, la mission étant justement terminée dans l’après-midi ! Adieu ma chambre 8×10, mes optiques, un de mes Rolleiflex et cette petite fortune d’outils.

J’avais proposé de traiter chaque site en un polyptique de 5 vues. Un plan large à la chambre et des explorations plus serrées au 6×6. Je dois avouer que si j’ai rempli la mission, je suis beaucoup plus satisfait du travail au Rolleiflex. Je crois que c’est une question d’espace. Les espaces parisiens, au sens large, sont souvent contraints, limités, barrés. Paris n’est pas le lieu de la photographie de paysage américaine. En revanche, le Rollei est dans son élément. On est plus facilement bon photographe avec un Rollei à Paris !

Enfin… j’espère !