Mon cher petit village

Projet personnel
Au printemps 2011, j’étais de passage dans le village de maman, où j’ai passé toutes les vacances d’été de mon enfance et quelques années de ma vie d’adulte, bien plus tard. Je connais l’endroit comme ma poche et les milliers de kilomètres qui m’en séparaient ordinairement puisque je vivais alors à Fort-de-France ne m’empêchaient pas d’en conserver une image vivace.
En piéton, le Rollei autour du cou, j’ai essayé le temps de quelques bobines de revoir ce paysage, parfois crûment, comme si quelque chose d’étranger venait se glisser par moment dans des paysages familiers. À moins que ce ne fut le contraire, que je cherche des affects connus dans des lieux devenus extérieurs à ma vie.